Les Phonogénistes > Vertiges de l’espace

Musique électroacoustique et mise en espace improvisées

  • Laurence Bouckaert : laptop, clavier
  • Pierre Couprie : flûte ténor, laptop, lemur
  • Francis Larvor : laptop
  • António de Sousa Dias : laptop, mise en espace

Présentation de la performance

Performance du 11 décembre 2009 aux Voûtes (Paris)Ce projet a pour ambition d’explorer les échanges entre l’écriture de l’espace, confiée à António de Sousa Dias, et l’improvisation électroacoustique comme un jeu en temps réel par les Phonogénistes. Vertiges de l’espace jouent sur la complémentarité de ces deux domaines, alliant ainsi une musique improvisée subtile et élaborée à un jeu sur les espaces : espace du lieu, espace des strates musicales, espace de sources sonores fixes disséminées ou espace de mouvements virtuoses.

Ces Vertiges de l’espace, comme autant de sculptures de la matière sonore, enveloppent l’auditeur, accueillent son écoute afin de la guider dans un univers sans cesse renouvelé alliant finesse et complexité. L’interaction entre les 4 artistes place l’écriture de l’espace au centre du dispositif d’improvisation et lui donne en tant que matériau sonore le rôle principal de cette création collective. Les 4 artistes deviennent tour à tour solistes ou tuttistes, se répondant ou s’accompagnant à travers les sons ou les espaces en créant des configurations sans cesse renouvelées.

Les Phonogénistes pratiquent ensemble l’improvisation depuis plus de 10 ans. Au fil des concerts et des expériences, ils ont su profiter de leurs personnalités très différentes pour enrichir leur jeu, renouveler sans cesse leur matériau musical, expérimenter seuls ou avec d’autres artistes des rencontres surprenantes avec la littérature, la voix et la sculpture ou jeter un nouveau regard sur des pratiques déjà anciennes comme le cinéma ou les instruments Baschet.

António de Sousa Dias, compositeur, s’intéresse à la problématique de l’écoute, à la recherche d’outils pour l’écriture musicale, à l’articulation entre musique et image et à la recherche des potentialités apportées par l’impact des technologies de l’information sur la composition musicale. Son travail se démultiplie en plusieurs axes en recherchant de nouvelles possibilités apportées par la notion d’œuvre en tant qu’interface vers une base de données musicale et l’exploration d’espaces musicaux navigables.

Vertiges de l’espace se veut-être une création accessible à tous les publics renouvelant un art délicat de l’improvisation en surprenant constamment l’oreille.

Dispositif technique

4 musiciens, distribués en 3+1. Des matériaux sonores sont proposés par 3 d’entre eux et traités par le 4e musicien (voir le schéma).
Les musiciens proposent des matériaux bi-pistes / stéréos qui sont diffusés sur dans espace à l’aide d’au moins 6 enceintes. Le dispositif peut être étendu à 8 enceintes voire plus comme, par exemple, un acousmonium.

Une des configurations consiste à placer les musiciens au centre de la salle, le public sera, quant à lui, placé entre les musiciens et les enceintes.
Il est aussi possible d’adapter ou de créer une configuration en fonction de l’espace de la salle.
Dans tous les cas, prenez contact avec nous afin que nous vous communiquions les détails techniques de l’installation et que nous réalisions avec vous un projet adapté à votre espace.

Vidéo

 

 

Comments are closed.