Francis Larvor > Palindrome

A contrario
palindrome phonétique

à Luc Etienne

à l’endroit, d’après Négativités

Neige on gèle.
Un char AI s’héla un rachot,
sénile et râlant : est-ce relâche,
eux ils liment, ont sang rouge.
On ressent les lilas. L’ancien effacé chômait, on le met là.
La femme masse ses mains, mollasse.
Zèle amoureux.
Rions, ça mais si,
néanmoins à son heure aima genoux mâles.
A Lyon, l’assaut au sans-sou, sans-riz, sale, avant çà,
rasa l’insensé.
Heureux mort aux fausses morales.
Hé sot, la fesse en l’air, oh il offense, y m’annonce,
et le siffla mon re-sot.

à l’envers, d’après Rétrograde

Hausse ce rond mal ficelé,
son ami sans folie aurait l’encéphale haussé.
Là Rome aux forums heureux,
et sens Saint-Lazare.
Ah s’en va l’assis rance ou sans sauce, allons il l’a.
L’âme où ne jamais renonça un homme en haine,
y sema son ire.
Heurt ou malaise.
Sale homme hein, mais ça m’affale.
Ah laid melon est moche, et ça fait : hein il sent la lie, l’élancé héron.
Jour en son milieu,
chaleur, c’est en l’arrêt ligne S.
Au char un aller s’y arrache hein.
Les gens gênent.

Francis Larvor, Exercices de Style, INA-GRM 96, d’après Raymond Queneau, ed. Gallimard.

 

Comments are closed.